ALAA ABOU SHAHEEN

Art Plastique | Portrait des artistes

Syrien n’est fait#3

Né en 1983 et diplômé de l’école des Beaux-Arts de Damas en 2006, Alaa Abou Shaheen a travaillé comme assistant professeur à la faculté des Beaux-Arts à Alep. Ses sculptures sont réalisées à partir de chutes de métal qu’il façonne en les martelant, les chauffant ou les soudant. Entre le cheval et l’âne, l’artiste joue sur l’ambiguïté de la ressemblance entre les deux animaux. D’une sculpture à l’autre, Alaa Abou Shaheen travaille sur les qualités propres au métal, masse lourde et dense à l’aspect sobre et lisse. La guerre mais aussi des éléments d’inspiration plus joyeuse (notamment liés à sa fille Rita) se font ressentir dans son art. Depuis 2013, Alaa Abou Shaheen vit et travaille à Paris. 

En plus du métal, Alaa Abou Shaheen travaille également le papier. En 2018, il réalise une série de sculptures intitulée “Des têtes de”, illustrant la confusion de l’individu cherchant sa place. Ainsi, en présentant des têtes qu’on ne sait être anormales ou le fruit d’un déguisement, il désoriente et bouleverse les repères de son public.