Syrien n'est fait

L’ÉDITION 2019 

Syrien N’est Fait est de retour pour une quatrième édition du 31 juillet au 4 août. Le festival d’art engagé met de nouveau en lumière la Syrie créative et résistante à travers sa riche scène artistique contemporaine. 

Si le cœur du festival demeure aux Grands Voisins, de nouveaux lieux parisiens sont investis cette année : le Petit Bain, le Point éphémère, la Galerie Europia et la Galerie Fait & Cause accueilleront également certaines activités du festival.

La programmation se voit ainsi étoffer d’expositions d’œuvres plastiques et photos sur plusieurs semaines, d’une nuit entièrement consacrée à la nouvelle scène électro syrienne et d’une clôture du festival en bord de canal.

Doté cette année d’un comité de sélection artistique, le festival vous offre à nouveau une programmation riche et variée autour d’un thème qui fait écho aux enjeux actuels : “Territoire et imaginaire”. Expositions multidisciplinaires (dessin, sculpture, photo, peinture), concerts, djs sets, danse, théâtre, poésie, cinéma, réalité virtuelle, conférences-débats, ateliers, gastronomie… Syrien N’est Fait est l’occasion de vivre des moments de festivités, d’échanges, de débats et de découvertes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« TERRITOIRE ET IMAGINAIRE »

Galerie Europia Du 18 juillet au 2 août
EXPOSITION – ART IN SITU
Vernissage le 18 juillet à 18h30


© Reem Tarraf
Art in situ est un ensemble d’œuvres de 7 artistes
syriens représentant différentes générations,
régions et styles artistiques. Tous ces artistes
vivent et travaillent en Syrie. Leurs créations
transmettent des émotions, des espoirs comme
des désespoirs vécus au quotidien.
Youssef Abdelké
Graveur et dessinateur, Youssef Abdelké
travaille dans de nombreux domaines
graphiques, tels que les affiches, les
illustrations, les dessins humoristiques ou les
couvertures de livres. Artiste engagé de renom,
il a déjà été exposé une cinquantaine de fois,
notamment à l’Institut du Monde Arabe et au
British Museum.
Mouneer Al Shaarani
Mouneer Al Shaarani a étudié la calligraphie
auprès du maître Badawi Al Dirany. À travers
son travail, il souhaite faire évoluer la
calligraphie et faire de l’écriture une oeuvre
artistique moderne désacralisée. Ses oeuvres
ont été acquises par de nombreux musées
internationaux et collectionneurs privés.
Abdallah Murad
Abdallah Murad est l’un des plus illustres
peintres abstraits de sa génération, et a
représenté la Syrie à plusieurs biennales d’art.
Ses œuvres expressives colorées ont également
fait partie d’un grand nombre d’expositions à
travers l’Europe et le monde arabe.

Reem Tarraf
Reem Tarraf a longtemps travaillé dans le
domaine du design et des dessins, ainsi que
dans l’éducation artistique. Elle a participé
à plusieurs activités artistiques à Dubaï, au
Canada et aux Etats-Unis. Depuis 2016, elle a
repris la production artistique et s’y consacre
pleinement.
Suhail Thubian
Originaire de Soueïda, le peintre et sculpteur
Suhail Thubian a étudié l’art à l’Institut
d’Adham Ismail. Si ses sculptures expressives
sont caractérisées par des lignes adoucies,
son art se prolonge dans ses tableaux
consacrés aux courbes du corps féminin.
Omran Younis
À travers une grande maîtrise technique,
Omran Younis exprime une critique réfléchie
de la société dans laquelle il vit. Exposées
dans le monde entier, ses oeuvres grands
formats se distinguent par leurs détails et
leur évolution autour de l’homme.
Zavien Youssef
Zavien Youssef a étudié et enseigne
désormais ses deux disciplines de
prédilection que sont la peinture et le dessin.
Son style expressionniste vif et spontané
représentant la nature, est rythmé par la
rencontre et l’accumulation d’une riche
palette de couleurs chaudes.

Galerie Fait & Cause

Du 30 juillet au 14 août

EXPOSITION – DE LA SYRIE À
L’EUROPE : REGARDS CROISÉS DE
CITOYENS JOURNALISTES SYRIENS
Vernissage le 30 juillet à 18h30.
Cette exposition met en lumière le travail de
ces jeunes citoyen.ne.s journalistes syrien.ne.s
réfugié.e.s en Europe, qui ont pris la
caméra suite à la révolution. Se croisent
ainsi les images de la Syrie en guerre
puis de l’exil, de photographes arrivés
récemment en Europe, et d’autres il y a
déjà quelques années.
Avec l’aimable soutien de Sarah Moon.

Zakaria Abdelkafi
Militant de la première heure, Zakaria
Abdelkafi a contribué au lancement
du « Conseil des révolutionnaires » de
Salaheddine à Alep. En France depuis 2015,
il travaille pour l’AFP.
Firas Abdullah
Après avoir documenté les longues années
de siège dans la Ghouta orientale, Firas
Abdullah est arrivé en France fin 2018.
Il participe aujourd’hui à de nombreuses
expositions photo et tables-rondes.


© Waad Alkateab
Waad Alkateab
Waad Alkateab a tourné des reportages
à Alep pour Channel 4. Elle a également
réalisé le film « For Sama », qui a remporté
l’Oeil d’Or lors du Festival de Cannes 2019.
Ameer al-Halbi
Ameer al-Halbi a couvert les dernières
heures de sa ville Alep, avant de devoir fuir
avec sa mère. Réfugié en France, il se forme
pour devenir un photographe professionnel.
Abdulmonam Eassa
Abdulmonam Eassa a lui aussi couvert les
5 années de siège de la Ghouta orientale,
notamment pour l’AFP. Désormais réfugié en
France, il continue à travailler pour l’agence.
Nour Kelze
Originaire d’Alep, Nour Kelze a commencé
son travail de photojournaliste à partir
de 2012, notamment pour Reuters. Elle a
également produit le court-métrage « Not
Anymore: A Story of Revolution ».

Grands Voisins

Du 31 juillet au 4 août
Pendant toute la durée
du festival…

FRESQUE LIVE
DIALA BRISLY


▶ [LINGERIE]
Diala Brisly a débuté comme dessinatrice,
et travaille aujourd’hui dans des domaines
aussi variés que le design, l’animation, l’art
conceptuel, la peinture ou la BD. Depuis
2014, elle réalise de grandes fresques dans
les camps de réfugiés syriens au Liban, afin
d’encourager les enfants à aller dans les
écoles sous les tentes. La fresque réalisée
durant le festival fera partie de ce projet et
poursuivra donc son chemin au Liban.

EXPOSITION « HUIT ANS, LE RÉCIT »
(2011-2019) FARES CACHOUX
▶ [RESTAURANT ORATOIRE]

Quand la révolution a éclaté en 2011,
Fares Cachoux enseignait à l’université aux
Emirats Arabes Unis. Il a alors quitté son

travail et a employé son talent de graphiste
pour dépeindre la guerre et les exactions
du régime. Ses affiches minimalistes
aux couleurs tranchées et aux traits fins
stylisés sont devenues des symboles de la
révolution.
STAND IMPRESSION
SÉRIGRAPHIE LIVE
▶ [COUR ROBIN]
Les graphistes Roman Rolo et Tammam
Alomar proposeront au public des designs
créés spécialement pour le festival,
imprimés en live sur papier ou sur tote bag.
(Prix libre)
RÉALITÉ VIRTUELLE
▶ [COUR ROBIN]
Filmés à 360° et visionnés grâce à des
casques dédiés, les films transportent le
spectateur en immersion dans le quotidien
des civils syriens : « Le cauchemar de
Nobel », sur la réalité d’Alep en 2015 ;
« Médecins en danger », avec l’UOSSM ;
« Be the Eyes of a Syrian Reporter ».
Proposé par ASML/Syria en partenariat avec SMART
News Agency.
LE VILLAGE ASSOCIATIF ▶ [COUR ROBIN]
vous accueille pour vous faire découvrir
le travail et les missions des différentes
associations partenaires œuvrant à soutenir
la population civile syrienne.

LE BISTROT SYRIEN ▶ [LINGERIE] tenu par
Douha proposera des mets syriens variés.
MERCREDI 31 JUILLET
18H30
OPENING
▶ [LINGERIE]
Discours d’inauguration

 

19H – 00H
DJ SET : MISHMOSH – LA6IZI
COMMUNITY
Electro disco

▶ [LINGERIE]

Collectif fondé en 2017 et basé à Brême en Allemagne, La6izi Community est une team
de djs. À travers la musique underground
orientale, ils créent des espaces d’échange
et de discussions où les cultures n’ont plus
de frontières. MishMosh, dont le style se
compose de synth-wave et de percussions
bass, en est l’un des co-fondateurs.
19H – 20H30
CONFÉRENCE : « IMPUNITÉ DES
CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ
COMMIS EN SYRIE : COMMENT AGIR À
TRAVERS LA JUSTICE FRANÇAISE ? »
▶ [POUPONNIÈRE]

© Fares Cachoux
Bien que justice transitionnelle et lutte
contre les crimes contre l’humanité commis
en Syrie soient au cœur des enjeux actuels,
qu’en est-il réellement des procédures ?
Retour sur l‘actualité judiciaire française
concernant la poursuite des crimes commis
depuis 2011.

Avec : Marie-Laure Guislain, responsable
du contentieux au sein de l’ONG SHERPA ;
Clémence Bectarte, avocate ; Mohammad
Al Attar (à confirmer), metteur en scène de
la pièce « The Factory » inspirée du dossier
Lafarge. Modération par Hanna Rajbenbach,
juriste.
21H – 22H30
HOMMAGE :
« SAROUT, LA VOIX
RÉVOLUTIONNAIRE »
▶ [POUPONNIÈRE]

 

© Fares Cachoux
Hommage à Abdel Basset Sarout, icône
de la révolution syrienne, mort au combat
le 8 juin 2019 dans la province de Hama.
Ancien footballeur national, il avait tout
d’abord incarné la voix des révoltés à
Homs en scandant les slogans et chants
révolutionnaires.
Projection de Waer
(documentaire 28mn, Anonyme, 2011).
Texte de Lina Muhamed, d’après une
recherche de Yaser Alzayat et traduit par
Marianne Babut.
Lecture par Sara Kontar, accompagnée de
chants de Sarout.

JEUDI 1er AOÛT
18H30 – 20H
CONFÉRENCE : « LA SYRIE
À L’HEURE DES TROIS R :
RECONQUÊTE, RESTAURATION,
RECONSTRUCTION »
▶ [POUPONNIÈRE]
Qu’en est-il des enjeux actuels en Syrie?
Quel avenir pour les différents territoires ?
Quelles conditions à la reconstruction?
Avec : Thomas Pierret, chercheur
et politologue, membre de l’IREMAM.
Modération par Haytham Al Aswad, dont le
récit a inspiré la BD «Haytham une jeunesse
syrienne» et Majd Moubayed, juriste.
20H10 – 20H20
PROJECTION : LES FEMMES
SYRIENNES LIVRENT LEURS RÉCITS
DE DÉPLACEMENT
▶ [POUPONNIÈRE]
Dans ce court-métrage (7mn) issu de la
campagne Half of Syria, 7 femmes racontent
comment la violence les a forcées à quitter
leurs maisons et à se retrouver dans des
camps au nord de la Syrie et en Europe,
alors que le retour en Syrie semble être
impossible.
Présentation par Jade Kahhaleh,
coordinatrice de CODSSY.
20H30 – 22H30
PROJECTION : A MEMORY IN KHAKI
▶ [POUPONNIÈRE]

 

Récompensé au Cinemed, A Memory in Khaki
(108mn) du réalisateur Alfoz Tanjour (2016)
met en lumière des années de silence et

de terreur. Les histoires qu’il relate ont
pour toile de fond l’explosion de la société
syrienne et les prémices de la révolution.
VENDREDI 2 AOÛT
19H – 20H30
CONFÉRENCE : « PALESTINE,
SYRIE : NATIONS ET EXILS AU FIL
DE L’HISTOIRE »
▶ [POUPONNIÈRE]

Analyse comparative de la construction
identitaire des deux nations syrienne et
palestinienne depuis l’Empire ottoman ainsi
que de la question des réfugiés.
Avec : Jean-Paul Chagnollaud, professeur
émérite et président de l’iReMMO, et Hana
Jaber, chercheuse. Modération par Ziad
Majed, professeur et politologue.
Organisé par l’iReMMO.
19H30 – 20H45
LIVE : BAB ASSALAM
▶ [LINGERIE]

 

hommage, une ode à l’amour, un voyage
spirituel. Inspirés par les musiques soufies,
les musiciens Raphaël Vuillard, Khaled
Aljaramani et Mohanad Aljaramani nous
emmènent dans cette longue transe qui
porte à l’extase.
21H – 00H
DJ SET : MONO – LA6IZI
COMMUNITY
Deep tech house
▶ [LINGERIE]

Co-fondateur de La6izi Community, Mono
nous délivre un son aux croisements entre
électro house et glitchy jungle.
SAMEDI 3 AOÛT
12H – 14H
ATELIER CUISINE SYRIENNE
▶ [LINGERIE-PRÉAU]
Initiation à la cuisine syrienne par Douha
à travers la réalisation d’un plat typique :
Aubergines farcies à la viande et boulgour
aux vermicelles.
Atelier payant 10 € – Inscription via la page Facebook du festival.
14H – 18H
ATELIER SÉRIGRAPHIE
▶ [COLOMBANI]
Initiation à la sérigraphie avec des designs
préparés par les graphistes Roman Rolo et
Tammam Alomar.
Organisé par l’ATELIER DE SÉRIGRAPHIE – LA GRANDE MASSE
DES BEAUX ARTS..
Atelier payant 15 € – Inscription via la page Facebook du festival.
15H – 16H30
TABLE RONDE : « DE LA SYRIE À LA
FRANCE : RÉCITS D’ENGAGEMENTS
DE CITOYENS JOURNALISTES »
▶ [POUPONNIÈRE]
Témoignages de ceux qui ont couvert les
événements en Syrie, documenté les crimes
commis à l’encontre de la population, et

porté les voix des civils victimes d’une
guerre meurtrière depuis plus de 8 ans.
En présence des journalistes Rukaia
Alabadi, Anas Alkholy et Abdulmonam
Eassa. Modération par Moawiya Hamoud,
journaliste.
Organisé par ASML/SYRIA.
16H -17H
ATELIER CONTES
▶ [COUR ORATOIRE]
Lecture de contes arabes à destination du
jeune public, par Yamina Meliani, en arabe
et en français.
Inscription par MP sur la page Facebook du festival.
Organisé par REVIVRE.
17H – 18H
POÉSIE : « HOMMAGE AUX FEMMES
RÉSISTANTES »
▶ [POUPONNIÈRE]

© Kesh Malek
La poésie rend hommage aux femmes
actuellement en résistance, notamment les
Algériennes et les Soudanaises. Lecture en
français des poèmes de Maha Abdullraheem,
Houda Ablan, Rouadha al Hadj, Habiba
Djahnine, Raghda Gamal et Souad Labbiz,
par les comédiennes Estelle Meyer et
Marina Monmirel. Lecture bilingue de leurs
textes par les poétesses kurde syrienne et
palestinienne syrienne Maha Beckr et Rana
Zeid. Avec l’aimable soutien de Maram
al-Masri, auteure de l’Anthologie des
femmes poètes du monde arabe.

18H – 19H
DANSE – PAUSE // WAQFEH
▶ [COUR ORATOIRE]
© Performance Solitude
Réalisateur, chorégraphe et danseur, Eyas
Al Mokdad est un artiste indépendant
pluridisciplinaire. Ayant adopté
l’expérimentation comme méthodologie,
il a déjà travaillé sur de nombreuses
performances et de nombreux films. Pour
Pause // Waqfeh, il sera accompagné du
musicien Firas Hassan.
En partenariat avec LA CARAVANE CULTURELLE
SYRIENNE.
19H – 19H30
THÉÂTRE – TRAVERSES
▶ [POUPONNIÈRE]
Traverses est un projet réalisé autour
des récentes migrations syriennes et de
la constitution d’une diaspora. Plusieurs
volets de recherche, ateliers de pratiques
théâtrales auprès de réfugiés, mais aussi
rencontres et interviews, ont permis
d’établir un corpus d’histoires, de parcours,
de narrations, de documents et de
témoignages. Cette archive collectée sera
la matière première d’un spectacle à la fois
documentaire et intimiste. (Chantier ouvert,
création en cours).
Par Leyla-Claire Rabih, conception et
écriture ; Jean-Christophe Lanquetin,
travail scénographique et vidéo ; Philippe
Journo et Elie Youssef, recherches et
réalisation.
En partenariat avec GRENIER NEUF.
19H – 20H
ATELIER DEBKÉ
▶ [LINGERIE]
Initiation à la debké, danse traditionnelle
syrienne.
Organisé par REVIVRE

20H – 21H30
LIVE : ABO GABI ET OSLOOB
▶ [LINGERIE]

Si Syrien N’est Fait a déjà eu le plaisir
d’accueillir auparavant le rappeur
palestinien Osloob et le chanteur syropalestinien Abo Gabi, ils reviennent
ensemble cette année autour d’une
création commune, aux côtés du musicien
saxophoniste Mehdi Chaib. Entre son
électronique, mawwal, tafrid soufi et rap,
ils mettront en musique notamment des
poèmes de Mahmoud Darwich, Amal Danqal
et Al-Hallaj.
En partenariat avec LA CARAVANE CULTURELLE
SYRIENNE.
22H – 23H30
LIVE : ABDALLAH RAHHAL
▶ [LINGERIE]

Chanteur alépin, Abdallah Rahhal s’illustre
dans le tarab, un chant arabe mêlant
émotions et poésie. Accompagné de ses
musiciens, il nous offre un moment de
danse irrésistible. Avec Wassim Mukdad,
Ayman Hlal, Wesam Krema, Amjad Oudeh
et Salam Alhassan.

DIMANCHE 4 AOÛT
12H – 14H
ATELIER CUISINE SYRIENNE
▶ [LINGERIE-PRÉAU]
Initiation à la cuisine syrienne par Douha
à travers la réalisation d’un plat typique
végétarien : « Ojjeh » aux courgettes et
au persil, accompagnée d’une salade de
concombre au yaourt.
Atelier payant 10 € – inscription via la page Facebook du festival.
14H – 18H
ATELIER SÉRIGRAPHIE
▶ [COLOMBANI]
Atelier payant 15 € – Inscription via la page Facebook du festival.
14H – 15H
DISCUSSION : « IMAGINAIRE
ET CRÉATION, DESTRUCTION ET
RECRÉATION DES ESPACES »
▶ [POUPONNIÈRE]

Quels imaginaires de l’espace et du territoire
dans le contexte syrien ? Comment se
libèrent-ils et s’expriment-ils ? Imaginaires
individuels comme collectifs. Irène Labeyrie,
professeure, architecte et restauratrice,
développera ce questionnement en lien avec
les problématiques actuelles.
15H – 15H30
PROJECTION : UN JOUR SYRIEN
ORDINAIRE
▶ [POUPONNIÈRE]

Le photographe et vidéaste Nassouh
Zaghlouleh a placé une caméra sur le toit de
son immeuble pour filmer la vie quotidienne

(presque) ordinaire qui suit son cours tandis
que les bombardements sévissent non loin
et rythment le quotidien de son quartier
damascène.
16H – 17H30
LITTÉRATURE : « LA SYRIE
LITTÉRAIRE, DE LA RÉSILIENCE À
LA RÉSISTANCE »
▶ [LINGERIE]

Après le déclenchement du soulèvement
populaire en 2011, une littérature de
résistance s’est progressivement épanouie,
aussi bien en poésie qu’en prose, et tant
à l’intérieur du pays qu’en exil. Farouk
Mardam-Bey nous livre une sélection de
cette littérature de résistance syrienne,
dont il lira quelques extraits aux côtés de
comédiennes, notamment Leyla-Claire
Rabih et Marina Monmirel.
16H – 19H
DJ SET : LA6IZI COMMUNITY B2B
▶ [COUR ORATOIRE]
La6izi mix world electro.
Le collectif La6izi se réunit pour nous
offrir un Open air de leur cru aux sonorités
moyennes-orientales dans la cour centrale
des Grands Voisins.

 

PETIT BAIN • Nuit ELECTRO Syrienne
SAMEDI 3 AOÛT
00H – 05H30
COLONEL ABU DIAB, BOSHOCO, TARADUD – LA6IZI COMMUNITY Entrée 6€


Colonel Abu Diab (DJ Set/Disco house)
Figure de la nouvelle scène moyenneorientale, toujours à la recherche des nouveaux sons electro organiques, Colonel Abu Diab nous revient cette année pour nous faire découvrir ses nouvelles créations aux influences multiples.

Boshoco (DJ Set/Techno house)
Boshoco sera représenté par l’une de ses moitiés, Nihad Alabsi, musicien originaire d’Alep. Avec son comparse Philippe Zarif, ils produisent et jouent différents styles de house et de techno, infusés de sons orientaux enivrants.

Taradud – La6izi Community
(DJ Set/Electro house)
Taradud rejoint le collectif La6izi en
2017. Avec ses mixes combinant vibes
électroniques aux sons des percussions et
des synthés, il nous fait voyager à travers
différents univers, d’une downtempo funky à une electro crunchy

CLÔTURE DU FESTIVAL • POINT ÉPHÉMÈRE

DIMANCHE 4 AOÛT
18H – 20H30
CINÉMA : HAUNTED
Haunted (113mn) est un portrait de l’exil.
Parmi les dévastations de la guerre,
il y a aussi cette question à laquelle
s’attelle Liwaa Yazji : partir ou rester ? En
rencontrant des gens chez eux ou dans
ce qui fut leur maison, la réalisatrice
parle du déplacement et de ce que
signifie avoir une maison et en connaître
la perte.
Discussion avec les protagonistes
Rufeida Abu Hashish, monteuse, et
Abdulmajeed Haydar, scénariste.

20H30 – 23H
DJ SET : ANIS – LA6IZI COMMUNITY
Oriental downtempo

Le festival se clôt avec un apéro en bord de
canal au son de l’electro chill d’Anis. C’est
en 2018 qu’Anis a rejoint la team La6izi,
passionné par la découverte d’une nouvelle
fusion entre mélodies deep orientales
planantes et sons industriels hard.

Créé en 2016, cet événement organisé par ASML/Syria est
le fruit d’un travail collaboratif en partenariat avec de
nombreuses associations syriennes en France : CODSSY
(Collectif de Développement et Secours Syrien), la Caravane
Culturelle Syrienne, Revivre, Souria Houria, Women Now
For Development, l’UOSSM, Kesh Malek, Musawa, ainsi que
l’iReMMO, Yes We Camp, l’Atelier de Sérigraphie – La Grande
Masse des Beaux Arts et Grenier Neuf. Cette année, le
festival investit de nouveaux lieux et intègre un comité
de sélection artistique.
Équipe SNF #4 – 2019 :
Direction exécutive : Lucie San Geroteo – Zagrad
Direction artistique : Hala Alabdalla
Direction des relations publiques : Emeline Hardy
Coordination générale : Line Karout
Comité de sélection artistique du festival :
Œuvres plastiques : Nada Karami (Galerie Europia)
Photo : Ammar Abd Rabbo et Michel Christolhomme (Galerie Fait & Cause)
Danse : Dalia Naous
Littérature : Farouk Mardam-Bey
Cinéma, Poésie et Théâtre : Hala Alabdalla
Musique : Lucie San Geroteo – Zagrad, Emeline Hardy et Line Karout

INFOS PRATIQUES

Grands Voisins
74 avenue
Denfert-Rochereau,
75014 Paris
31 juillet – 4 août 2019
Entrée libre
Petit Bain
7 port de la Gare,
75013 Paris
3 août 2019
Entrée 6 euros
Point Éphémère
200 quai de Valmy,
75010 Paris
4 août 2019
Entrée libre
Galerie Europia
15 avenue de Ségur,
75007 Paris
18 juillet – 2 août 2019
Du lundi au vendredi de
16h30 à 19h30
Entrée libre
Galerie Fait
& Cause
58 rue Quincampoix,
75004 PARIS
30 juillet – 14 août 2019
Du mardi au samedi de
13h30 à 18h30
Entrée libre