Firas Abdullah

Photographie | Portrait des artistes

Syrien n’est fait#4

Firas Abdullah est né en 1993 à Douma (Ghouta orientale), ville connue pour son activisme et son opposition au régime depuis 2011. Dès les premières manifestations contre le régime auxquelles il participe, il décide de filmer avec son téléphone, et continue de le faire à mesure que la répression du régime se durcit. Pendant près de 7 ans, il capture en images les événements se déroulant dans sa ville de Douma assiégée. Le 10 février 2018, alors que Firas et sa famille viennent de quitter leur maison pour un lieu plus sûr, des frappes aériennes russes touchent le quartier dans lequel ils se trouvent et le détruisent entièrement. Deux mois plus tard, suite à la reprise de la Ghouta orientale par le régime, ils sont déplacés de force vers Idleb, au nord du pays, dans les désormais tristement célèbres “bus verts”. Quelques mois après, ils décident de traverser illégalement la frontière pour se rendre en Turquie, où ils obtiennent un visa pour la France. Ils partent par avion en décembre de la même année et vivent depuis lors en Normandie. Firas continue son travail de photographe, et participe à de nombreuses expositions dans toute la France ainsi qu’à l’étranger.