Ameer Alhalbi

Syrien N’est Fait#4

Né à Alep en 1996, Ameer Alhalbi est encore au lycée et aspire à faire des études de psychologie lorsque le soulèvement débute. Malgré la peur, il commence à prendre des photos et à les envoyer à diverses agences médias internationales. Il suit notamment de près les “Casques Blancs”, que son père a rejoints et avec lesquels il délivre les premiers secours aux victimes. Lorsque le siège d’Alep prend fin en décembre 2016, et que les civils et combattants sont tous déplacés vers d’autres régions, Ameer et sa mère décident de se rendre en Turquie. Sur le chemin, il apprend qu’il a remporté le prix du World Press Photo. Quelques semaines plus tard, Ameer est dans un avion pour Paris où il habite depuis lors. Il continue son métier de photographe pour lequel il a de nouveau été récompensé.