COMPAGNIE JOURS DANSANTS

Danse | Portrait des artistes

Syrien N’est Fait#5

La compagnie Jours dansants est basée en région Hauts-de-France à la Maison des Arts et Loisirs de Laon. Elle réunit autour d’un même projet une équipe pluridisciplinaire constituée de Marjory Duprés (autrice-dramaturge, chorégraphe et anthropologue formée à Sciences-Po, Lyon II et Paris VIII), Tiffany Duprés (photographe et vidéaste documentaire), Guillaume Léglise (musicien et compositeur), Manuel Desfeux (créateur lumière formé à l’ENSATT) et Camille Guyot (monteur). En 2020, les rejoignent Marta Pasquetti (scénographe), Sarah Di Bella (dramaturge) et Nicolas Comte (vidéaste et régisseur vidéo plateau).

Jours Dansants s’inscrit dans les “nouvelles écritures” mêlant archive personnelle et fiction collective ; travaille sur la rencontre et la friction des langages théâtraux et chorégraphiques avec ceux du cinéma en direct et de la création musicale et/ou sonore originale ; ouvre des champs de recherche transversaux avec des chercheurs.euses en sciences sociales ; et instaure une dynamique de territoire avec tous les publics grâce à des formes itinérantes et des créations partagées. En 2018, la compagnie crée “Des Lustres”, solo transmédia sur la mémoire intime et la résonance collective, et développe son esthétique dans les nouvelles écritures, entre danse, théâtre, documentaire et écriture de fiction. Puis, en 2020, elle se lance dans le projet Ghazal (Conversation avec une femme), qui part d’une collecte de témoignages auprès de femmes syriennes ayant fui leur pays, rencontrées à Paris et en Picardie.